Musiciens

Béat Clerc – trompette

J’ai appris la trompette à la fanfare d’Onex – Genève  à l’âge de 11 ans. Quelques années plus tard soit en 1973, j’ai eu la grande chance de pouvoir rejoindre les Louisiana Dandies de René Hagmann qui m’a tout appris sur ce qu’est le « vrai » jazz. Cet orchestre tira sa révérence en 1981 par un concert d’adieu au Parc Lagrange à Genève.

Depuis, j’ai joué dans de nombreux orchestres : Le Savoy Jazz Orchestra, Les Blue Devils, Les Rats de Cave, Le Swing Music Box, Le Mardixieland et bien sur le Swiss Yerba que j’ai fondé en 1999 avec des amis musiciens et mes 2 fils. Cet orchestre vient de terminer sa carrière par un extraordinaire « Last Concert » au théâtre de Beaulieu le 11 novembre 2017 devant près de 1600 personnes et 34 artistes sur scène. Un feu d’artifice final dont tout le monde se souviendra encore longtemps.

Ce nouvel et dernier orchestre  « Le Paradise Creek » sera pour moi l’occasion de transmettre le témoin de la direction d’orchestre à Olivier. Place aux jeunes talents qui le méritent bien. Nous allons nous retrouver entre copains à faire de la bonne musique, rire un bon coup, boire du bon vin et ripailler avec délicatesse.

Léonard Muller – clarinette, sax

Je baigne dans la musique de jazz très jeune en France sur la côte d’azur et débute la clarinette à l’écoute de Noone, Bechet, Saury, Luter. Puis ce fut Goodmann, Artie Shaw sans oublier les grandes formations de King Oliver, Fletcher henderson, Cab Calloway etc… avant de faire des études classique qui ne se terminèrent pas par une carrière dans ce domaine si ce n’est l’enseignement de retour en Suisse. Dans la pratique, le jazz l’emporte largement et devenu membre fondateur du Swiss Yerba Buena et du Paradise Creek , je joue également avec de nombreuses formations de la Riviera Vaudoise, enseigne à l’Ejma et forme des adultes à la pratique de cette musique vivante, grisante et communicative qui procure énergie, joie et bien être….

Pierre-Alain Maret – banjo, guitare

Je suis un banjoïste dinosaure du Jazz Vieux Style avec un premier disque (vinyle) gravé en 64 avec le regretté Vagnetti, un passage au Vieux Carré période. Ensuite membre permanent des Dry Throat Five puis Fellows jusqu’à leur délitement. Et par la suite participant free lance à toutes sortes de formations.

Olivier Clerc – batterie et washboard

J’ai commencé la batterie à l’âge de 8 an puis le washboard un peu plus tard, sous l’oeil avisé de Raymond Graisier qui m’a tout appris du métier!

Tombé dedans quand j’étais petit grâce à mon père Béat, le jazz traditionnel a été une évidence dès le début. Le fait de pouvoir jouer avec des groupes dès l’âge de 12 ans (comme le Savoy Jazz Orchestra) m’a permis de « prendre la bouteille ».

En 1999, mon père a fondé le Swiss Yerba Buena Creole Rice Jazz Band, dans lequel j’ai joué dès le début et ce jusqu’en 2017: 17 ans de riches expériences avec des concerts dans les 4 coins du monde, des croisières et de magnifiques spectacles comme Chicago, Cotton Club Show, Django, Billie Holiday et beaucoup d’autres.

J’ai également eu le bonheur d’intégrer d’autres formations dans des styles bien différents pendant ces années: Regard du Nord à Bulle (chanson française), Martin’s Tap Dance Company avec le spectacle Box’Son (spectacle de claquettes), JFB’s Hard Dixie Four (avec Jean-François Bonnel, Philippe Guignier et Gérard Gervois).

Puis j’ai eu le privilège de jouer avec quelques groupes de renom comme  Pasadena Roof Orchestra (au KKL de Lucerne), le Petit Jazzband de Monsieur Morel (au Petit-Journal Saint-Michel à Paris), Jazz à Bichon et Hot Antic Jazz Band.

Je m’occupe avec plaisir du Paradise Creek New-Orleans Jazz Band, de sa promotion et également de la création et gestion du site web!

Jean-Daniel Gisclon – tuba

J’ai appris la musique dans ma jeunesse ! J’ai commencé par la trompette et plus tard j’ai décidé de jouer le tuba. J’ai débuté le jazz avec le Mardixieland, formation de mon village.
Ensuite j’ai joué avec différentes formations. En particulier avec le Savoy Jazz Orchestra, le Cotton club orchestra et pour finir j’ai partagé les 18 années fantastiques avec le Swiss Yerba Buena.
Maintenant, je me réjouis de m’éclater au Paradise Creek et de vivre cette nouvelle aventure avec mes amis musiciens.

Raymond Graisier – vibraphone – washboard

Parti de quasi « zéro » à 19 ans, c’est-à-dire ne sachant ni lire …, j’ai démarré dans le jazz traditionnel comme batteur avec la grande formation « Louisiana Dandies » de René Hagmann, qui m’a bien montré le chemin à suivre à perpétuité. Puis ce fut la réaction en chaine avec bien d’autres formations m’entrainant jusqu’au style swing des années 30. Passionné par le jeu du vibraphoniste Lionel Hampton, j’ai viré doucement vers cet instrument magique. Actuellement, j’ai gardé mon washboard (planche à lessive) à proximité, pour le plaisir du public et du mien. Rejoindre mes amis de longues dates du Paradise Creek me réjouit et cela m’aidera certainement à progresser d’avantage durant ces 50 prochaines années.

Antonella Vulliens – vocal

Pratiquant le Jazz par passion et sous l’influence des grandes « Jazz Ladies »,
Antonella V. s’est enrichie d’une solide formation musicale au sein de l’EJMA. Créant ses propres projets entourée de talentueux musiciens, elle fait aussi notamment partie du Big Band de l’Ecole de Jazz de Montreux depuis plusieurs années.