Musiciens

Léonard Muller – clarinette, sax

Très jeune, Léo Muller baigne dans la musique de jazz en France sur la côte d’azur et débute la clarinette à l’écoute de Noone, Bechet, Saury, Luter. Puis ce fut Goodmann, Artie Shaw sans oublier les grandes formations de King Oliver, Fletcher henderson, Cab Calloway etc… avant de faire des études classique qui ne se terminèrent pas par une carrière dans ce domaine si ce n’est l’enseignement de retour en Suisse. Dans la pratique, le jazz l’emporte largement. Devenu membre fondateur du Swiss Yerba Buena et du Paradise Creek, Léo Muller également avec de nombreuses formations de la Riviera Vaudoise, enseigne à l’Ejma et forme des adultes à la pratique de cette musique vivante, grisante et communicative qui procure énergie, joie et bien être….

Romuald Borcard – trompette

Romuald Borcard a derrière lui une jolie carrière musicale lorsque le diable Jazz vient le titiller, alors qu’il se balade à travers les caveaux du Cully Jazz Festival et la chaleureuse ambiance qui y règne.

Dès son plus jeune âge, Romuald Borcard apprivoise le baryton, puis le bugle, la trompette, le trombone et le cornet, avec le professeur Eric Urfer à l’Ecole du Nord Vaudois à Yverdon, puis le professeur René Voulliamoz au Conservatoire de Lausanne.

Il est un spécialiste du Brass Band (Mélodia, excellence dans la région de Lausanne, en tant que bugle solo puis cornet solo), des orchestres de danse et d’animation (La Joratoise), de la fanfare (du Jorat, l’Avenir de Thierrens), il a même fait partie pendant quelques années d’un groupe de Blues-rock (Tzaniaz).

Fondateur du « Flying Brass Ensemble » avec Jean-Luc Blanc, Alain Loup, Blaise Héritier, Pierre-Alain Senn… il est par deux fois finaliste du Concours Cantonal Vaudois des Solistes et Quatuors avec son quatuor de cuivres « Provence » (CH).

Avec ce riche bagage d’expériences musicales, il s’inscrit en 2015 à l’EJMA pour s’ouvrir d’avantage au Jazz et à l’improvisation, dans la classe du professeur de trompette Jeff Baud.

Le Jazz l’amène alors à rencontrer les membres du  Paradise Creek Jazz Band. Le voilà « fin prêt » à nous rejoindre et nous nous en réjouissons.

Pierre-Alain Maret – banjo & guitare

Pierre-Alain Maret se qualifie lui-même de « banjoïste dinosaure du Jazz Vieux Style » avec un premier disque (vinyle) gravé en 1964 avec le regretté Jean Vagnetti, et un passage au Vieux Carré période Francis Bonjour.

Ensuite membre permanent des Dry Throat Five puis Fellows (Neyroud, Hagmann, Ducrot) jusqu’au délitement en 1996, après 800 concerts en Suisse et en Europe du Nord.

Enrôlé par la suite dans le South Side Jazz Serenaders de Winteler et Hagmann, qui devient les Jazz Serenaders avec Bent Person à la trompette. En parallèle, Pierre-Alain Maret a participé free lance dans toutes sortes de formations, puis à la guitare ténor avec les MaMa and the Kids, quintette vibraphono-ludique comprenant Levon, le fils et Graisier. Pour être finalement invité au Paradise ! 

Jean-Daniel Gisclon – tuba

Jean-Daniel Gisclon a appris la musique dans sa jeunesse grâce à son père ! Il a commencé par la trompette, a effleuré la contrebasse avant de se tourner résolument vers le tuba. Il a découvert le Jazz avec le Mardixieland, formation de son village.

Il a ensuite intégré différentes formations, en particulier le Savoy Jazz Orchestra et le Cotton Club Orchestra. S’en sont suivies les 18 années fantastiques avec le Swiss Yerba Buena Créole Rice Jazz Band, dont il est membre fondateur, marquées par de nombreux concerts aux quatre coins du monde, des croisières et plusieurs grands spectacles.  

Maintenant Jean-Daniel Gisclon s’éclate avec le Paradise Creek Jazz Band, heureux de jouer cette musique festive, vivante, et qui procure beaucoup de joie.

Raymond Graisier – vibraphone & washboard

Parti de quasi « zéro » à 19 ans, c’est à dire ne sachant ni lire …, Raymond Graisier a démarré dans le Jazz traditionnel comme batteur avec la grande formation « Louisiana Dandies » de René Hagmann, qui lui a bien montré le chemin à suivre à perpétuité.

Puis ce fut la réaction en chaine avec bien d’autres formations, l’entrainant jusqu’au style Swing des années 30.

Passionné par le jeu du vibraphoniste Lionel Hampton, Raymond Graisier a doucement mais sûrement viré vers cet instrument magique. Actuellement, il garde son washboard (planche à lessive) à proximité, pour le plaisir du public et du sien.

Réaliser les arrangements du Paradise Creek Jazz Band le réjouit et cela l’aidera certainement à progresser d’avantage durant ces 50 prochaines années…

Antonella Vulliens – vocal

Pratiquant le Jazz par passion et sous l’influence des grandes « Jazz Ladies », Antonella Vulliens s’est enrichie d’une solide formation musicale au sein de l’EJMA.

Créant ses propres projets entourée de talentueux musiciens, elle fait aussi notamment partie du Big Band de l’Ecole de Jazz de Montreux depuis plusieurs années et depuis peu d’un tout nouvel orchestre, La Suite Wilson.

Richard Moret – batterie & washboard

Richard Moret c’est la bonne humeur et le sourire personnifiés et jazzifiés !

Ses deux frères aînés, Marc et Bernard Moret, à l’origine de l’orchestre « Old School Band », lui ont transmis le virus.

Tombé dans la marmite dès son plus jeune âge, il a toujours mijoté dans la famille du Vieux Jazz, évoluant de manière autodidacte, en permanence à l’écoute, passionné par la musique et le rythme, parallèlement à son autre passion, la cuisine.

Au fil de sa carrière, Richard Moret fait partie de plusieurs orchestres, dont le « Old Time Gang » de la famille Winteler, dix années soutenues avec les « Only Blue Stompers », également une phase passionnante avec les « Tee-Nah-Nah Stompers »…

Il rejoint le Paradise Creek Jazz Band, étoffé de ses belles expériences jazzistiques de partages et d’amitiés… afin de poursuivre avec enthousiasme l’aventure musicale qui nous réunis.